À propos


Rôle de la Société canadienne du sang

La Société canadienne du sang travaillons avec le milieu du don et de la greffe à l’échelle nationale afin d’améliorer le système pour l’ensemble des Canadiens. Ainsi, nous collaborons avec des organismes de don d’organes et des programmes de greffe pour augmenter le taux de don, accroître le nombre de greffes et améliorer les résultats pour les patients. Pour en savoir plus sur les progrès réalisés au cours des dix dernières années grâce à cette collaboration, consultez notre rapport d’étape.

Près de 4 400 Canadiens attendent une greffe d’organes, et chaque année, des centaines d’entre eux meurent pendant l’attente.

90 % des Canadiens sont favorables au don d’organes et de tissus, mais seulement 23 % sont inscrits à un registre.

You can become and organ and tissue donor and make a difference in someone's life.

S'inscrire

Vous pouvez vous aussi aider :

Officialisez votre décision

Chaque province dispose de son propre registre ou processus vous permettant d’enregistrer votre désir de devenir donneur d’organes et de tissus.

S'inscrire

Parlez-en à votre famille

En plus d’officialiser votre décision, informez votre famille que vous souhaitez faire don de vos organes et de vos tissus.

Invitez vos proches à devenir donneurs

Par exemple, diffusez ce message autour de vous : « Inscrivez-vous comme donneur d’organes et de tissus, et informez-en votre famille. »

Don et greffe d’organes au Canada

Environ 4 400 personnes sont en attente d’une greffe d’organe vitale.

Chaque année, plus de 250 patients sur les listes d’attente meurent sans avoir reçu de greffe.

Un seul donneur d’organes peut sauver huit vies et ses tissus peuvent être utilisés pour jusqu’à 75 patients.

Selon les sondages, plus de 90 % des Canadiens soutiennent le don d’organes et de tissus, mais seuls 23 % sont inscrits comme donneurs.

La probabilité d’avoir besoin d’une greffe est six fois plus élevée que celle d’avoir à faire don de ses organes.

L’âge n’a aucune importance : au Canada, le donneur d’organes le plus âgé avait 90 ans.

Le don sera envisagé uniquement après qu’on a tout tenté pour vous sauver la vie.

2 minutes — temps qu’il faut pour enregistrer son consentement au don d’organes